2015 ayant été une année sans vacances, voila alors  2016:

du 10 janvier au 13 mars:

De Singapour à Singapour

via la Malaisie et la Thaïlande.

 

 

Cliquez sur les miniatures encadrées pour aller visiter l'étape annoncée:

Vidéos en version Windows Média Player

Singapour

Tout notre voyage en Malaisie se fera en bus, avec des billets déjà réservés depuis la Suisse et en bateau entre Penang et Langkawi. 

Hôtels, bus, bateau. avions, tout a été programmé et réservé depuis mon salon quasiment une année à l'avance et il n'y a eu que trois bugs:un hôtel miteux à Singapour, un autre trop étouffant à Penang et une réservation de bus entre Hat Yai et Penang, l'adresse donnée pour trouver l'agence avait changé et nous ne la connaissions pas car le mail concernant ce changement était resté sur mon ordinateur à Lausanne.

Nous nous sommes partis envolés en janvier avec la Singapour Airline pour rejoindre Singapour où nous avons passé deux nuits avant de prendre un bus pour Mersing, un petit port malaisien.

Le premier hôtel à Little India a été tellement crade que nous avons décidé de partir ailleurs et avaons trouvé un joli hôtel dans le même quartier.

Nous avons profité de notre arrivée tôt le matin pour filer à pieds vers Bugis Street afin de trouver un restaurant local ainsi que de découvrir un peu ce quartier commerçant  que j'avais déjà visité en 1986.

Nous avons aussi visité le zoo qui est le plus beau d'Asie ainsi que le Garden on the Bay qui est un grand parc botanique qui nous permet de contempler aussi le plus grand complexe hôtelier de Singapour, le Marina Bay Sand.

Nous avons mangé à Chinatown tout en visitant le vieux quartier qui n'a plus rien à voir avec ce que j'avais connu jadis.

Le sur-lendemain donc, nous avons pris un bus pour la Malaisie, direct vers la côte Sud-Est, vers Mersing où nous allions embarquer pour rejoindre  Pulau Tioman.

Ce trajet nous a fait découvrir une triste réalité environnementale: sur des centaines de kilométres que des plantations de palmiers à huile. La jungle disparaît lentement...Triste...

Mersing est un petit bourg de province, juste un port de pêche d'où partent les ferries pour Tioman. Les gens y sont sympas et les restaurants très locaux. Nous y passerons trois nuits: deux à l'aller et une autre au retour de l'île.

Tioman, pour nous, c'est la plage de Genting et, en suivant des chemins en jungle, dex plages adjacentes que nous visitons en deux balades différentes: une par nous-mêmes et l'autre, accompagnés par le propriétaire du Laguna Resort où nous logions.

Genting est vide de touristes et nous pouvons profiter des lieux sans être dans la foule. Sympa... Quoique... Un seul restaurant ouvert... mais, ho surprise, tenu par de vieux chinois qui faisaient une nourriture excellente.

Il y a du vent, parfois de la pluie... Ce n'est pas vraiment la saison pour partir snorkler mais ce n'est pas grave car nos balades nous permettent d'admire des singes, des oiseaux et des varans à foison.

Nous ne partons pas de Tioman déçus et c'est avec le dernier ferry de la semaine que nous quittons l'île pour retourner à Mersing et partir vers Malacca.

Malacca, le rêve de Mijo ma compagne a été l'écrin de quelques jours de balades, de découvertes assez fascinantes  entre vieille ville chinoise, building moderne et rivière traversant la ville.

Il y avait foule le weekend mais le charme de cette ville n'a jamais été rompu. 

Kuala Lumpur nous a fait découvrir une mégapole faite d'une multitude de quartiers divers quadrillés par des voies rapides, formant ainsi un assemblage de centres indépendants les uns des autres. Le centre moderne étant un amas de tours et des voies express surmontés par les Tours Petronas. Fascinant et terrible à la fois.

Partons vite à la montagne, aux Cameron Higlands, où le thé et les légumes sont le centre des activités des habitants de la région. Il y faisait frais avec de la pluie et du brouillard. IL fallait y aller... Nous n'avons pas regretté.

Trois jour après nous arrivions à Pulau Penang, là-aussi, un vieux souvenir pour moi qui y est allé une dizaines de fois pour y refaire mes visas thaïs.

Mon dieu... comme cela a changé et comme nous l'a affirmé un chauffeur de taxi qui nous a fait faire un tour vers de beaux endroits de la ville. " Avant 1991, tout y était plus authentique. Mais ce sont les malais-chinois qui dirigent l'île et ceux-là veulent concurrencer Singapour: les vieux quartiers disparaissent pour laisser place à des tours..."

Nous avons pris alors un ferry pour filer vers du plus calme: Pulau Langkawi où nous sommes restés quelques jours avant de quitter la Malaisie pour retourner en Thaïlande.

Sur cette île malaisienne, nous avons loué une petite moto pour découvrir quelques endroits incontournables: le téléphérique et la montagne, les canaux dans les mangroves, quelques plages au sable presque blanc, sa campagne, rizières, hévéas et buffalos.

Partis sur un ferry glacial, il nous a fallu qu'une heure et demi pour retouver Kho Lipe, sa Walking Street bondée de chinois en vacances de nouvel an et de touristes venus du monde entier. 

Mais pour retrouver aussi Yoann qui nous a fait le change nécessaire pour continuer notre voyage et pour retrouver Bao pour me faire un dernier tatouage au bambou sur Lipe.

Vu les changement sur l'île: plus de béton partout, plus d'hôtels, plus de ... tiens, même des voitures... nous savions que nous n'allions plus y revenir et Yoann et Bao le savaient aussi.

Le lendemain, nous repartions vers Koh Bulon, notre île favorite, afin de conclure en toute tranquillité notre périple.

Dos cassé, trop de vent donc trop de vagues, nous allions y laisser notre matériel de snorkling, allions réserver pour l'année prochaine.

Nous nous y sommes reposés, baladés, fait masser. Nous y  avons retrouvé des connaissances mais aussi des varans, des calaos, l'école et ses enfants Chaoley où nous avons apportés la récolte d'une année de pièces de cinq centimes.

Après trois semaines de repos, nous repartions vers le continent, passions une nuit à Hat Yai, ville étape entre la Thaïlande et la Malaisie puis une autre à Penang où un taxi nous a amené, taxi conduit par un jeune chauffeur vraiment sympathique.

De là, après une dernière soirée et une dernière nuit pas loin de l'aéroport international, nous avons retrouvé Singapour, ses quatiers indien et chinois, ses grands centres commerciaux pour nos derniers achats et...

Nous voilà... 

En Suisse, à Lausanne...

préparant déjà l'année prochainequine sera que sur Koh Bulon.

Ils nous y attendent avec beaucoup de plaisir.

Toine

Mersing
 

 

Pulau Tioman Malacca
 

 

Kuala Lumpur Cameron Highlands
 

 

Pulau Penang Pulau Langkawi
 

 

Koh Lipe Koh Bulon
 

 

Hat Yai Retour à Pulau Penang
 

 

Dernières heures à Singapour

 

 

 

Quelques courtes vidéos en version WMP:

 

 

Vagues et bateau

 

Vagues sur plage Vagues et rocher Calao Varan I Varan II Varan nageant Depart Bulon

Merci pour votre patience.

 

Fermer la fenêtre