Merveilleuse mais scandaleuse Thaïlande,

Incroyable mais vrai:

Depuis le lundi 20 Octobre 2003, tous les chiens errants et les enfants des rues devront avoir disparu des abords d'un centre de convention où vont se réunir les acteurs du Sommet Asie - Pacifique.

Pour se montrer sous son plus beau jour, la capitale thaïlandaise fait la chasse aux enfants de rues, aux mendiants, aux chiens abandonnés et aux activistes sociaux.

3 000 chiens ont été ainsi déjà parqués dans des chenils improvisés non loin de la frontière cambodgienne.  En sortiront-ils vivant ?... J'en doute énormément.

Mais 10 000 SDFs seront aussi expulsés de la ville et placés dans des camps militaires en province. Ils ne savent pas leur avenir quand les convois de Mercedes des chefs d'état étrangers seront repartis.

 Le maire de Bangkok Samak Sundaravej aurait dit:" Ces vagabonds représentent une nuisance et doivent être traités comme les chiens de rues".

La police  s'en prend alors avec vigueur aux enfants qui vendent des guirlandes de fleurs. Ils les arrêtent et leurs infligent des amendes de 100 à 200 baths (entre 3 et 6 francs suisses), soit le revenu quotidien d'une famille pauvre.

Les autorités craignent que la vue de ces mômes vendant des colliers de jasmin aux carrefour de le ville donnent une mauvaise image de leur pays.

20 millions de francs ont été attribué par le gouvernement pour embellir les rues de Bangkok mais rien n'a été donné pour contrebalancer la perte des gains que subiront tous les laissés-pour-compte de leur ville.

Tous les groupes politiques qui feraient des manifestations durant cette rencontre Asie - Pacifique cesseraient aussi de recevoir des subsides du gouvernement et 500 activistes sociaux étrangers, membres d'ONG ou de mouvements religieux tel le Falun Gong sont interdits d'entrée dans le pays pendant le sommet.

Infos et photos tirées du journal "Le Matin" du samedi 18 octobre 2003.