Les uns ... Les autres ...

Je ne serai pas nostalgique du temps présent

mais je le suis des temps futurs,

de ceux qu'ils ont  vite décidés utopiques.

Je les ai entendu trop souvent nous enseigner comment faire la paix

mais ce n'était que pour mieux nous faire la guerre

et tuer dans l'oeuf  tous nos espoirs ...

 

Pour un avenir meilleur

il nous faudrait choisir une couleur ?!

Pour un futur indécent

un christ ici, un allah là ?!

Pour les uns ou pour les autres ...

Contre les uns et contre les autres ....

Il  me faudrait choisir ou laisser mourir tous mes rêves ?!

 

Mes rêves ? ...

 

Qu' ils cessent de voir l'un comme un autre,

Qu'ils commencent à vivre l'autre comme l'un de leurs frères.

Ou alors ...

Trouver et approfondir le détachement sans aucune indifférence.

 

Tendre la main, non par devoir, mais par envie,

la main ... une sans l'autre

car là n'est pas envie d'être menotté.

Menotté donc servile:

à la lune je n'aboie pas mais hurle!

Quand bien même, au-dessus des steppes, j'aurais préféré planer.

 

Mes rêves? ...

Tout ce que peut contenir l'acte de vous aimer

alors que de vos quotidiens

je ne vois que l'envie de disparaître afin de mieux me vivre.

Les uns et les autres ...

C'est comme quand le marin contemple la côte:

entre attirance et aversion.

Page suivante

Retour au sommaire