Petit matin  d'étrange...

 

Quand les heures nocturnes furent comme  un délire continu.

L'esprit joue à l'élastique:

tendu un moment et relâché ensuite.

S'éloigner de cet espace  de malaise

et s'enfoncer dans le silence d'une fin de nuit,

c'est comme  s'offrir un temps apaisé et ressourçant.

On aurait pu aussi s'offrir un cri primal...

 

On s'est juste offert un morceau de musique d'Ailleurs.

 

 

Page suivante:

Retour au sommaire.