Ho Chi Minh - Ville

Saigon

Officiellement 5 500 000 habitants.

En réalité plus de 8 millions.

De Mui Ne à Saigon, la route, la Nationale 1,  a été un reflet de tout ce qui en a été dit: dangereuse et intéressante en même temps. C'est sur ce trajet que nous avons vu le seul accident grave de tout notre voyage mais aussi des restes d'autres plus anciens, camions ou bus, impressionnant.

 Sans commentaire autre que celui-ci: ce fut le délire routier que ce parcours-là ! Jamais vu autant de circulation avant ce jour-là !

En approchant et en traversant Bien Hoa, qui fut une grande base américaine jusqu'en 1975, ce n'était que des files de camions en tous genres et allant dans tous les sens. À se demander comment les piétons pouvaient traverser ! Jadis, à l'époque française, Bien Hoa était un lieu où étaient de grandes plantations d'arbres à caoutchouc. Le peu qu'il en reste est à peine visible entre de grands entrepôts et des fabriques.

Nous avions réservé une chambre au Duxton bien avant de partir. Vous pouvez cliquer sur la carte de visite pour connaître cet hôtel. Situé pas loin de la rivière Saigon et du centre, cet endroit était agréable pour y passer notre dernière nuit au Vietnam.

Nous allions nous envoler pour la Suisse demain soir. Nous devions nous trouver à Tan Son Nhat, l'aéroport international de la ville, ce qui nous offrait assez de temps pour jeter un oeil sur la plus grande ville du pays.

Nous sommes logés dans le district , le "Saigon" officiel quine constitue qu'une partie infime de la cité.

Des fenêtres de l'hôtel, nous avons une vue sur la rivière Saigon ce qui n'es pas pour me déplaire car j'aime loger dans des endroits qui offrent une vue dégagée sur les alentours.

Nous disposons d'un jour et demi pour visiter deux marchés, un musée, celui des souvenirs de la guerre et d'un ou deux temples de la ville chinoise.

Petite histoire de Saigon:

Dès 1623, la ville de Prey Nokor, située sur la rivière de Saigon, est un port de commerce placé au centre d'un réseau de voies d'eau où parvenaient jonques et sampans du royaume khmer, lequel englobait à l'époque le delta du Mékong et l'actuel site de Saigon. À la fin du XV". siècle, devant la menace chinoise au Tonkin, des Annamites s'installèrent dans cette Cochinchine très fertile. Puis au XVIIIe s., Prey Nokor devient Saigon. Enfin au début du XIX. siècle, Saigon est la capitale de la Cochinchine, un statut qu'elle a gardé jusqu'à la conquête par les Français, en 1859. 
Après la défaite de Dien Biên Phu et le partage du Vietnam entre le Nord communiste et le Sud capitaliste c’est la fin de l'ère coloniale après 95 années de présence française au Vietnam. Saigon entre alors dans la guerre du Vietnam. Les Américains prennent la relève des français et débarquent en 1962 pour défendre le Sud Vietnam. Saigon devient le centre de la présence militaire américaine en Indochine. L'hôtel Rex sert de résidence aux officiers américains et la terrasse de l'hôtel Continental est fréquentée par les correspondants de guerre. 
Le départ des Américains et la victoire du Nord communiste marquent la chute de Saigon (30 avril 1975) et la fin de la guerre du Vietnam. En 1976, Saigon devient officiellement Ho Chi Minh-Ville. De Saigon ou du delta du Mékong, environ 1,5 millions de boat people quittèrent clandestinement le pays. Coupée du monde pendant 10 ans, Saigon, depuis septembre 1991, reprend son essor, veut rattraper le retard accumulé et rivaliser avec Bangkok et Hong Kong.

©http://dp.mariottini.free.fr/carnets/carnet/carnet.htm

 

Après avoir visité le chapitre: