เกาะตะรุเตา

 

 

 

 

Pour les amoureux de la nature, l’île de Tarutao.

La plus grande île de l’archipel est très montagneuse et surmontée d’une crête culminant à 708 m.

Découvrir l'île à pieds ou en vélo est magnifique.


Ne soyez pas étonné de voir des vestiges d’anciens camps de prisonniers à Ao Talo U-Dang, au sud et Ao Talo Wao à l’est...

Nous ne sommes pas allés les visiter

... en effet, l’île a accueilli de nombreux prisonniers durant la dernière guerre mondiale.

 

Un peu d'histoire:

 

Ko Tarutao, l’île aux pirates de la mer d’Andaman

Naguère crainte à cause de ses moustiques porteurs de malaria, ses requins et ses crocodiles, l’île de Tarutao servit de pénitencier, puis de repaire de pirates.

Elle est à présent réputée pour sa nature sauvage, et citée en exemple de développement durable. Enigmatique et préservée des promoteurs immobiliers,

De
1938  à 1948, plus de 3000 prisonniers Thaïs ont été détenus dans cette île du Sud-ouest de la Thaïlande.

Durant la seconde guerre mondiale, les approvisionnements en vivres et médicaments ont cessé, occasionnant des centaines de morts.

Les détenus et les gardes ont pactisé, et sont alors devenus des flibustiers craints par tous les bateaux de commerce voguant sur les mers du sud. Il faudra une intervention de la flotte britannique pour venir à bout des mutins.


Ko Tarutao est loin de la carte postale habituelle des plages des tropiques. Oubliez les cocotiers et les lagons, car ici, la plage a des parfums de côte landaise. A Ao Pante Malacca, au nord ouest de l’île, les rouleaux et courants provoqués par la marée rendent même la baignade dangereuse.