Pages dédiées à Anouck

Pour y aller, nous avons embarqué sur un longtail boat, durée du trajet, environ une heure.

Un bien joli voyage !

La rivière est la Kok que nous remontons alors qu'à son aval, elle va se jeter dans le Mékong en plein coeur du Triangle d'Or.

Le but de cette balade est Ban Ruammit, un bourg Karen situé en amont de Chang Raï où habitent des connaissances de Mijo et leur fille Anouk qui y est mariée, vivant dans ce village depuis 9 ans.

 

Nous remontons cette rivière comme,me l'a fait jadis Anouck quand elle est venue ici pour la première fois, jeune routarde s'étant offert un trekking dans cette région tribale... J'imagine le plan : "à pieds, à dos d'éléphant et en radeau", un classique effectué par une foule de voyageurs, jadis et aujourd'hui sûrement encore.

N'est-ce pas comme s'enfoncer en pays inconnu ?... Apocalypse Now ?... sans tir de mortiers, sans rafale de balles traçantes, sans hélicoptère... juste je ne sais quel sentiment  entre fascination et impatience avec autant de couleurs qu'il y a de méandres entre la Vie et la Mort, entre l'Amour et la Haine.

 

 

Remonter une rivière c'est aussi comme aller au coeur du mystère de ce que nous pouvons être, de ce que nous sommes en devenir.

 Au bout du voyage ?

 Un rêve qui s'exauce ?... Le début d'une histoire ?...

Une amitié qui naît.

 

Bien sur, aujourd'hui, une route a été asphaltée, rendant ainsi le trajet plus facile mais aussi sûrement moins "romantique".  La route venant de Chang Raï nous fait traverser quelques villages tribaux ou thaïs, elle passe entre la rive de la Kok et les collines que vous voyez sur les photos.

Elle a été faite en dur après qu'Anouk aie envoyer une lettre à la reine de Thaïlande qui serait venue au village de Ruammit et, voyant ce qu'il y avait à y voir, a donné son accord pour la route en dur mais aussi pour l'électrification du bourg.