Bien au-delà du sable chaud des habitudes,
Bien au-delà des galets des conventions,
Bien au-delà du rivage de la Loi,
Les vagues une à une nous emportent.

Tantôt douces, caressantes et aimantes,
Tantôt tempêtes dévastatrices de préjugés inutiles,
Tantôt bourrasques légalistes impitoyables
Les vagues une à une nous emportent.

Vers les eaux du grand large nous allons,
Doucement, le courant nous entraîne,
Afin de gagner petit à petit l'horizon,
Lumière intense tu nous attends : libre.....


Si il y a une épine dans ta vie, ou entre toi et un proche,

regarde plus haut.
observe la longue tige,

regarde plus haut;
contemple la rose

regarde plus loin:
Admire le soleil il te réchauffe

regarde plus loin:
Vois le ciel, il te dit :"Espère".

Écoute le silence:

Qu'il est difficile d'entendre du bruit
Lorsque tu es là... lorsque le Silence est là,
habitant tout l'espace communicatif,
appelant à l'intériorité,
a ouvrir tout grand les portes de la Vie.

Écoute le Silence, entend son cri,
Il te parle au plus profond de toi-même.
Il est le puits dans ton désert,
puise au plus profond,
c'est là que l'eau est la plus pure.

C'est cette eau dont ton âme a besoin
pour irriguer ton désert, le transformer en oasis,
fais remonter cette eau, tire fort sur cette corde,
demande de l'aide, mais puise.

Plus tu puiseras, plus l'oasis reverdira,
Puis après l'oasis, ce sera le désert,
Ton désert, puis les déserts qui l'entourent.
Peu importe si les déserts ne comprennent pas.
Abreuve les, ils comprendront,
Et à  leur tour ils reverdiront.

de Poo-Lyn.

Fermer la fenêtre