Faiseursdes

Magali Jenny, ethnologue passionnée par les médecines traditionnelles a désiré rendre un hommage aux "guérisseurs" qui l'ont soignée dans son enfance et dont le principal souci est de soulager les souffrances. Magali Jenny est allée à la rencontre de plusieurs d'entre eux à travers la Suisse Romande. Je vous invite à aller découvrir ces merveilleux moments de partages.

Enfin le premier guide complet consacré aux guérisseurs romands :

  • Qui sont-ils ?
  • Où les trouver ?
  • Que soignent-ils ?
  • Qu'en disent la médecine officielle et la religion ?
  • Combien coûte leurs prestations ?
  • Comment distinguer thérapeutes sérieux et charlatans ?

Enquêtes, portraits, témoignages et adresses (230) , triées par cantons et par spécialités, sont désormais à votre disposition grâce à Magali Jenny.

Vous pourrez lire au verso du livre... :

Qui n'a pas dans son entourage une personne ayant fait appel à un guérisseur pour soigner une entorse, une brûlure, une verrue ou une douleur chronique? Ils suscitent la controverse, pourtant leur pouvoir fascine. Des gens de tous âges et de tous milieux sociaux se tournent de plus en plus vers ces pratiques encore mystérieuses: en cas de pathologie grave, deux Suisses sur trois avouent avoir recours à des thérapies combinées mêlant médecines officielles, parallèles et soins populaires.
Magnétiseurs, énergéticiens, rebouteux, faiseurs de secret, comme surgis d'un autre temps, ont maintenant pignon sur rue. On fait appel à eux pour toutes sortes de maux, ou pour retrouver des objets perdus; on croit en leurs savoirs ancestraux, on leur confie sa santé, ses espoirs. Par imposition des mains, à l'aide d'un pendule ou de prières, souvent simplement par téléphone, ils se sentent investis de la mission «d'aider leur prochain». Au sein même des hôpitaux romands, alors que la médecine ne reconnaît pas officiellement ces techniques, circulent des listes de guérisseurs.
Cet ouvrage aborde toutes les questions qui se posent à propos de ces thérapeutes hors norme. Des médecins mais aussi des hommes d'Église donnent leurs points de vue face aux témoignages parfois troublants des consultants. La parole est également largement donnée aux guérisseurs eux-mêmes (50 portraits), qui expliquent leurs manières de procéder, l'origine de leur don, leur façon de voir, leur relation au patient et leurs parcours.
Et s'il est impossible d'expliquer scientifiquement certains faits décrits, peut-être en fin de compte «l'important c'est que ça marche» !

 Magali Jenny

 

ecrets

Fermer la fenêtre