Un piège

dans lequel beaucoup tombent...

La foule en dit des proches qu'ils s'en sont allés...

S'en aller à la mort est aller à la guerre

Ou alors si mourir est partir, personne ne parle de la Mort elle-même mais bien d'un départ vers...

Un Ailleurs meilleur?

Vers un vertigineux vide?

Ils se penchent tristement sur les cercueils ou sur les bûchers mais dans leur tristesse, ils oublient de souhaiter "Bon Voyage"...Ils partent pourtant, ils nous laissent là à nos impressionnantes solitudes...

Nous, les "vivants"...Eux, les "morts"?...

De vivre.

"Vivre"...Nous pensons savoir, tous autant que nous sommes, ce que c'est, comme nous pensons savoir ce qu'est l'Amour et tout le reste qui fait que nous avons l'impression que nous sommes "vivants". Un univers déjà si complexe et en proie à une masse d'idées arbitraires.

Nous possédons autant de connaissance de ce qu'est la Vie que nous posssédons de connaissance de ce qu'est Dieu. Alors, de la mort... et de la vie après la mort... Ou même de la mort en soi...

*

La Vie est un voyage qui ne commence ni ne finit là où nous l'imaginons...

Non pas que nous sommes immortels mais s'en aller, mourir aux yeux de cette planète, est loin de connaître la Mort... Qui est Fin de la Route.

Que dire de ceux qui choisissent, parce que fatigués ou humiliés, de ne pas attendre la dite heure choisie par la mal-nommée "Fatalité" ou décidée Ailleurs selon quelque calcul "divin" ?

De cette vie-là, ils n'auront connu qu'une sorte de misère et ont perdu l'espoir que cela puisse changer un jour... D'autres s'exilent juste dans le "jardin" du voisin...
 

images cliquables..

 
Aller Ailleurs...

Partir...

Malgré les pleurs, la tristesse, le désespoir!...

Alchimie obligatoire et permanente.

Transformation...

  Passage obligé pour grandir, s'èpanouir, aller à son achèvement...

Peut-être aussi c'est se rappeler à Soi...

Afin de mieux aller de l'avant.

 

 

* "L'enfant de l'Univers" oeuvre de Diane Van Deberg