Partout des images cliquables...

 

XIII ième siècle...

cette miniature représente Dieu, compas en main, l'architecte d'un univers organisé.

Selon saint Augustin, les chrétiens du Moyen-age croyaient que Dieu avait créé le ciel et la terre, l'espace et le temps.

Ce dernier était considéré comme une progression linéaire, née au moment de la création.

Le temps...

L'ordre dans le temps...

L'ordre dans l'espace aussi...

Pas de chaos dans le Monde de L'Homme !

  De tout temps,

l'équilibre se devait d'être

et partout

l'Homme se tentait à l'harmonie des dimensions.

Flottant à l'intérieur de l' oeuf cosmique doré, le Dieu hindou Vishnou se repose sur Ananta, le serpent à plusieurs têtes qui représente le temps infini.

C'est une pause avant de créer un nouvel univers...

Selon le mythe, l'univers est constamment recréé et détruit.

Avant chaque nouvelle création, une fleur de lotus éclot dans le nombril de Vishnou. Le Dieu surgit de cette fleur, dans son incarnation de Brahma, source de toute vie.

Brahma brise la coquille de l'euf, ouvrant ainsi le nouveau cycle de renaissance et de destruction.

  XII ième siècle... Allemagne.

L'homme comme un microcosme de l'Univers.

Il irradie les symboles des éléments de base qui sont supposés avoir servi à la création du monde - le feu, l'eau, la Terre et l'air.

Ces éléments étaient censés correspondre aux points cardinaux de l'espace.

  XVII ième siècle... Inde orientale.

Ce diagramme décrit le cosmos qui s'étend sur les quatre points cardinaux, à partir du centre universel, le mythique Mont Meru.

Les continents, les pays, les rivières, les planètes et les constellations sont symboliquement représentées sur la carte.

Les quatre coins sont marqués par les divinités des quatre points cardinaux.